Jean-Paul Probani

Paysages volcaniques, champs de ruines, explosions, déflagrations, odeurs de souffre, éclats blancs du phosphore… La peinture de Jean-Paul Probani évoque le chaos tout en laissant percer la lumière et l’espoir. Matière en fusion, libération expressive de la couleur, « tectonique des toiles »,  l’espace peint est un terrain de recherche et d’expérimentation. Un espace où l’artiste orchestre les accidents, confronte les médiums, exploite le potentiel de la peinture tout en se méfiant des effets et de la saturation.

Après avoir obtenu son diplôme des Beaux-Arts à Metz, il voyage en Amérique centrale et finit par s’installer au Guatemala. C’est certainement à ce moment qu’il découvre une intimité avec la nature et surtout la terre en mouvement : les volcans. De retour à Paris, il travaille la crémation sur toile, une forme magique entre le feu et la matière. Il y a une dizaine d’années, il change de médium et se consacre entièrement à la gravure dans l’atelier Bo Halbirk où il découvre de nouvelles techniques. Il  développe alors la gravure sur plexiglas en relief. Tout récemment, il s’est retourné vers la peinture avec l’acquis de la gravure. La matière devient un terrain de jeu, la transparence des encres de gravure forment patine et glacis pour se fondre aux reliefs bruts, aux craquelures pleines d’histoires.

Son parcours artistique est fait de rencontres, de résidences d’artiste au Luxembourg , au Danemark, en Allemagne et aussi d’expositions internationales (Japon, Mexique, Corée du sud et Europe). Son œuvre est présente dans des galeries et collections publiques et privées.

Il vit et  travaille actuellement à la Maison des Artistes de Charenton-le-pont.

 

Frédéric Mette

Directeur de l’espace Art et Liberté